« Qu’est-ce qu’on attend ? » au cinéma du Colisée à Montbéliard mardi 17/01

1
462

Le 17 janvier à 20h, aura lieu une projection du film « Qu’est-ce qu’on attend » de Marie-Monique Robin au Colisée, à Montbéliard. Jean-Claude Mensch,maire de la petite ville d’Ungersheim, sera présent pour débattre à la fin du film.

Jean-Claude Mensch, maire de la petite ville d’Ungersheim, était le 22 Octobre dernier, au Russey dans le cadre de l’assemblée générale des maires ruraux du Doubs. Selon le site de l’association des Maires Ruraux du Doubs,

On dit de Jean-Claude MENSCH qu’il est avant-gardiste ? Utopiste ? Visionnaire ? Casse-cou ? En tout cas dans ce village laboratoire d’idées et de réalisations, les impôts n’ont pas augmenté depuis dix ans.

Alors, « Qu’est-ce qu’on attend ? »

Le prochain film de Marie-Monique Robin, réalisatrice de « Le Monde selon Monsanto », traite justement de l’expérience menée par Jean-Claude Mensch à Ungersheim. Nous vous invitons à découvrir la bande annonce.

Ce film relate l’expérience d’Ungersheim, un des premiers villages en transition de France. Mais ça veut dire quoi « Village en transition » ?

Etre un village en transition

Copyright Photo @Didier Klein
Samedi 22 Octobre – Le Russey – Copyright Photo @Didier Klein

Ungersheim est une petite ville, située à une vingtaine de kilomètres au nord de Mulhouse (70km de Montbéliard). Lors des dernières élections régionales en 2015, les 1.945 inscrits de la ville se sont abstenus à 55%, proches des chiffres nationaux (50%), et ceux qui se sont déplacés ont massivement voté pour le Front National à 55%.

Si on s’arrêtait à cela, Ungersheim ressemblerait à un village rural comme les autres. Pourtant, la plus grande centrale photovoltaïque d’Alsace y est installée ; à la cantine, on mange 100% bio et tout cela est alimenté par la production locale ; on paie son pain à la boulangerie en radis, la monnaie locale ; les employés municipaux n’utilisent plus ni produits phytosanitaires, ni engrais chimiques depuis 2006, etc…

Le but de toutes ces actions (21 au total) est d’anticiper la transition qu’imposera, à un moment ou à un autre, la fin du pétrole pas cher, d’où l’appellation « Village en transition ».

Des polémiques, mais surtout une vitrine inespérée

Son lot de polémiques (sur ce sujet, voir l’excellent article de Reporterre « Ungersheim, un village où la transition écologique ne convainc pas tous les habitants ») prouve que le village d’Ungersheim est un village comme les autres. Et si tel est le cas, on peut en déduire que les actions entreprises là-bas sont transposables dans n’importe quel autre village, avec juste un peu de volonté politique.

Ungersheim est avant tout une vitrine d’initiatives crédibles et fonctionnelles, comme autant d’exemples à suivre pour les autres villages ruraux de France. De plus, ces actions en faveur de l’environnement ont permis de faire de sacrées économies : les habitants d’Ungersheim n’ont pas connu de hausse des impôts locaux depuis 2006 ! Si ça, ce n’est pas un argument vendeur !

Pour en savoir plus

1 COMMENTAIRE

  1. Bonjour, je m’appelle Anne-catherine schutz et je suis une amie d’Anne-catherine Roth qui m’a parlée de vos projets, je suis suis sensible à l’écologie également ça m’intéresse ! 🙂

    A bientôt

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here