Des pinces inusables : un savoir-faire disparu ?

Fabriquer des pinces inusables était encore il n’y a pas si longtemps un gage de grande qualité. Il en est ainsi des pinces maillées qui ont valu une renommée mondiale à la petite cité de Montécheroux, s’opposant à l’époque aux pinces superposées en circulation. En 1920, pas moins de trois usines y voyaient s’affairer trois cents ouvriers autour des forges, des meules et des polissoirs.