« A la rencontre du Dessoubre » – Projection le 23 février à Maîche

affiche-dessoubre

« A la rencontre du Dessoubre » sera projeté le mardi 23 février à 20h au cinéma de Maîche. Ce documentaire, d’une durée de 26 minutes, « plonge dans les eaux rafraîchissantes du Dessoubre, considéré comme l’une des plus belles rivières de Franche-Comté, au cœur de cette vallée d’exception ». Entrée, 2€.

Le champ d’actions du SMIX Dessoubre

Le Syndicat Mixte du Dessoubre (SMIX), à l’origine de ce documentaire, a plusieurs missions, notamment des actions de restauration et de gestion des cours d’eau, ainsi que la sensibilisation des usagers, en commençant par les professionnels. Pour preuve, le syndicat porte l’opération collective LIMITOX visant à réduire les rejets de micropolluants. C’est d’ailleurs dans le cadre de cette opération qu’a été recrutée en 2015 une salariée. Pour en savoir plus sur cette opération, voir notamment cette page du site de la communauté de communes du pays de Maîche.

Un film pour communiquer

Logo du Smix Dessoubre

Afin de faire connaître au grand public ses actions, le SMIX a piloté en 2015 la production du film « À la rencontre du Dessoubre », réalisé par Yannick COUPRY de l’association Travelling de Vesoul (en savoir plus sur cette association ici), avec la participation du Conseil régional de Franche-Comté. En complément, la création d’un nouveau site internet est en projet et devrait voir le jour très prochainement.

Selon ses commanditaires, « ce documentaire dresse un bilan des problématiques et des enjeux liés aux usages de l’eau, et illustre les réalisations du Syndicat Mixte pour la préservation de ce patrimoine naturel riche et fragile à la fois. »

A la fin de cette projection sera proposé un débat grand public où le réalisateur et les salariés du SMIX répondront aux questions du public.

Deuxième documentaire en un mois

eviter-reduire-compenser
Diapo extraite de « Éviter, réduire et compenser les impacts sur le milieu naturel : doctrine et lignes directrices Marc LANSIART Lauriane ZINGUERLET  » disponible en ligne ici http://slideplayer.fr/slide/2930453/

Le documentaire sur les tourbières du Jura, dont nous parlions ici,  projeté le 9 février dernier dans ce même cinéma de Maîche avait fait salle comble. Les temps d’échanges, constructifs, ont permis d’en savoir plus sur les actions en cours et sur les différents moyens de protéger ces trésors que sont les tourbières. Lors de ce débat, Geneviève Magnon et Aurélien Hagimont, chargés de mission Natura 2000, ont rappelé que les actions à privilégier, dans le cadre de projets ayant des impacts sur le milieu naturel sont, dans l’ordre, d’éviter, de réduire et de compenser. Nous vous proposons le schéma ci-contre pour comprendre ce qu’implique la séquence « éviter, réduire et compenser » dans l’étude d’un projet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.