Ils font le tour de France à pied !

dorianmelanie
Mélanie et Dorian en route pour retrouver le GR5

Nous avons eu la chance de rencontrer Mélanie et Dorian. Ces deux jeunes adultes originaires du Nord de la France se connaissent depuis bientôt 10 ans et se sont lancés le pari un peu fou de faire le tour de la France à pied. Ils sont partis en plein milieu de l’hiver, le 1er janvier dernier et viennent de faire étape dans nos magnifiques paysages. Nous en avons profité pour les interviewer, voici leurs réponses, à contrepied de l’actualité nationale :


Qui êtes-vous ?

Dorian  : On est juste Mélanie et Dorian, voyageurs à pied. On ne veut pas être défini  par rapport à un métier ou par rapport à des préjugés de n’importe quelle nature. On ne veut pas s’embarrasser avec des étiquettes. On veut pouvoir rencontrer les gens en étant simplement nous : Mélanie et Dorian.

Mélanie : Et en retour, on veut permettre aux personnes que l’on rencontre d’être également simplement eux-même.


Comment vous est venu cette idée ?

Dorian : Ce dont on avait surtout besoin et envie, c’était un temps de réflexion. Etre dehors tous les deux et marcher, ça nous a toujours plu, on s’est toujours retrouvés dans ça. Pendant un moment, ne plus vivre dans la norme de devoir subir un travail, payer un loyer… On avait besoin de se retrouver car on ne prenait plus de temps pour nous.

Mélanie : La semaine, c’était le boulot, et le week-end, c’était pour la famille. Du coup, les seuls week-end qu’on prenait ensemble, on était épuisé. Beaucoup de gens ne comprennent pas notre démarche et nous demandent « Pourquoi » ? Une dame nous a même demandé si le boulot ne nous manquait pas !

« Si l’homme n’était pas conscient de sa mort, s’agiterait-il autant ? Se contenter juste de vivre plutôt que de toujours faire ». Dorian


Où allez-vous ?

« On est partis chercher les » clés de chez nous ». Dorian et Mélanie

Dorian : On n’est pas dans le calcul. On est dans la simplicité, l’optimisme, l’espoir et la confiance. Si ça se fait, c’est bien, si ça ne se fait pas, c’est pas grave.

Mélanie : C’est presque logique que ça ne se passe pas comme prévu car nous ne sommes plus les mêmes personnes que celles qui avaient réfléchi au voyage au départ. Dès le départ, un projet comme celui-ci oblige à sortir de sa zone de confort. Tôt dans le voyage, nous avons essuyé une tendinite, cela nous a appris à lâcher prise et nous a fait comprendre qu’il ne fallait pas se mettre trop de contraintes, des objectifs difficiles à atteindre. Nous avons modifié la façon dont nous avions décidé de vivre cette aventure. Nous écoutons mieux notre corps et on ne s’interdit plus de saisir une opportunité même si elle nous fait dévier de notre chemin.

« La liberté, c’est de choisir ses contraintes ». Dorian

Dorian : Quand on fait le tour de France, on ne fait pas vraiment le tour. Car on ne peut pas tout voir. On prend un chemin, à un moment donné et quand on choisit un chemin, il faut accepter de ne pas pouvoir tout faire. ni tout voir.

Dorian et Mélanie : Cette aventure nous permet de trouver à la fois nos limites et notre équilibre. C’est un véritable laboratoire.

Nous leur souhaitons de belles rencontres avec eux-mêmes et avec les autres.


Pour suivre leurs aventures

https://lacigaleetlatortueblog.wordpress.com/

1 commentaire sur “Ils font le tour de France à pied !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.